L'Allocation aux adultes handicapés : AAH

Qu'est-ce que l'AAH ?

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) est une allocation de solidarité destinée à assurer un minimum de ressources aux personnes handicapées. Financée par l’État, versée par les CAF ou les caisses de Mutualité Sociale Agricole (MSA), elle est accordée sur décision de la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Qui peut en bénéficier ?

Les conditions pour l'obtention de l'AAH :

 - Votre taux d’incapacité déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH, ex-Cotorep) est au moins égal à 80 %.

- Si il est compris entre 50 et 79 %, votre handicap doit entraîner une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi, reconnue par la CDAPH.

- Avoir au moins 20 ans. Vous pouvez prétendre à l'AAH à partir de 16 ans si vous n'êtes plus à la charge de vos parents pour le bénéfice des prestations familiales (ex : ALS, APL...).

- Vous devez résider en France métropolitaine ou dans les départements d'outre-mer (Dom) et si vous êtes étranger non-ressortissant de l'espace economique européen vous devez avoir un titre de séjour en cours de validité.

- Vous ne devez pas recevoir de pension (vieillesse, invalidité) ou de rente d’accident du travail supérieure ou égale à 790,18 euros par mois.

- Si vous ne travaillez pas, vos revenus 2012 ne doivent pas dépasser le plafond correspondant à votre situation familiale : 9482,16 euros si vous vivez seul(e) ou 18 964,32 euros si vous vivez en couple. Ces montants sont majorés de 4 741,08 euros par enfant à charge.

Si vous travaillez, la CAF évaluera le montant de vos droits à l'AAH en fonction de vos ressources et de celles de votre conjoint.

Comment l'obtenir ?

La demande d'allocation doit être effectuée à partir du formulaire cerfa n° 13788*01, accompagné du certificat médical cerfa n°13878*01 daté de moins de 3 mois que vous envoyez à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre département.

Après réception de la demande, le médecin de l'équipe pluridisciplinaire d'évaluation (EPE) détermine le taux d'incapacité.

La commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) se réunit ensuite pour se prononcer sur l'attribution de l'AAH. Si la CDAPH ne s'est pas prononcée dans les 4 mois à compter du dépôt de la demande, son silence vaut rejet.

 

Retrouvez la MDPH près de chez vous sur le portail dédié aux MDPH

Pour plus d'informations, consultez le site de la CAF ou de la MSA